6 choses que vous ne savez pas sur les reines des abeilles



Les reines ne font pas les règles

On suppose souvent que la reine gère la ruche comme le ferait un monarque, donnant des ordres aux abeilles ouvrières. Bien que la reine ait une certaine influence sur les comportements des abeilles ouvrières, la ruche est en fait plus proche d'un système démocratique. La plupart des tâches quotidiennes et des fonctions de la ruche sont contrôlées par des phéromones et d'autres signaux chimiques qui semblent se produire instinctivement. Quand une décision consciente est prise, comme le choix par l'essaim d'un site de nidification, les abeilles ouvrières décident en votant!


Les reines ne s'accouplent qu'une fois dans leur vie

La plupart des insectes vivent de courtes vies, mais vous serez surpris de savoir qu'une reine peut vivre de deux à sept ans! Sa durée de vie dépend généralement du nombre de mâles avec lesquels elle s'est accouplée. Une reine ne s'accouple qu'une seule fois dans sa vie et stocke le sperme qu'elle recueille dans un organe spécial. Elle y piochera le reste de sa vie pour déposer ses œufs dans les alvéoles. Les reines s'accouplent en l'air avec autant de mâles que possible. Donc, techniquement, elle a des relations sexuelles plusieurs fois au cours d'une journée ou deux, mais elle s'accouple uniquement durant cette période . Une colonie avec une reine bien accouplée se développera, mais au fil des ans, cette reine peut commencer à manquer de matériel génétique. Une fois qu'elle est épuisée, elle ne peut plus s'accoupler. Elle est simplement remplacée soit par l'apiculteur, soit par les abeilles elles-mêmes. La plupart des reines vivent bien pendant environ 3 ans.


Tous les œufs fertilisés naissent égaux

Les abeilles ouvrières remplacent les reines anciennes ou dysfonctionnelles en faisant une nouvelle reine à partir de l'œuf de leur vieille reine. Quand une reine pond un œuf, elle peut pondre soit un œuf non fécondé, soit un œuf fécondé. Les œufs non fécondés sont destinés à devenir des faux-bourdons (abeilles mâles), mais un œuf fécondé a le potentiel de devenir soit une abeille ouvrière, soit une abeille reine. Le sort de l'œuf est décidé par son régime alimentaire. Les larves d'abeilles ouvrières et les larves d'abeilles reine sont nourries de gelée royale pendant les premiers jours. Le jour 4, les larves d'ouvrières passent à un régime de miel et de pollen tandis que les larves d'abeilles reine continuent à être nourries de gelée royale tout au long de son développement.

Un match à mort royal

Quand les abeilles ouvrières font une nouvelle reine, elles en font souvent plus d'une. Cela leur donne la meilleure chance d'élever une reine forte et viable. Cependant, il ne peut y avoir qu'une seule abeille reine dans une ruche. Alors quand les nouvelles reines éclosent, elles doivent tuer leurs concurrentes. Une reine nouvellement née piquera ses rivales, les tuant alors qu'elles sont encore dans leurs cellules. Si deux reines éclosent à la fois, elles doivent combattre jusqu'à la mort.


Les dards apportent la mort et la vie

Le dard d'une abeille ouvrière et d'une reine est en fait un ovipositeur modifié (un organe utilisé pour poser et positionner les œufs). Cela signifie que seuls les membres femelles de la ruche (les ouvrières et la reine) sont capables de piquer et utilisent ce même appareil pour pondre des œufs tandis que les mâles ne le peuvent pas. Bien que les abeilles ouvrières et les reines puissent à la fois piquer et pondre les œufs, leurs dards fonctionnent chacun un peu différemment. Celui d'une abeille ouvrière est barbelé et quand elles piquent, il se loge dans la peau de leur victime. Quand l'ouvrière s'envole, le dard reste en place avec un sac de pompe à venin avec lui. L'abeille ouvrière va mourir après plusieurs minutes de ses blessures, mais elle aura infligé des dommages maximum à sa cible. En revanche le dard d'une reine est lisse et peut être utilisé plusieurs fois, mais une reine l'utilise exclusivement pour combattre d'autres reines.

Indigestion royale

Une reine est constamment entourée par une «cour» d'abeilles ouvrières. Ces travailleuses la nourrissent et la nettoient. Elles emportent aussi ses déchets et peuvent digérer sa nourriture pour elle. Sans les soins continus de ses serviteurs, la reine mourrait. Les reines n'ont pas les mêmes glandes que les travailleuses utilisent pour digérer leur nourriture. Ainsi la nourriture de la reine est prédigérée et elle est ensuite nourrie par ses travailleuses.

Les reines au régime

Une reine est entièrement à la merci de ses serviteurs pour la nourriture et à certaines périodes de l'année, les travailleuses pourront effectivement mettre leur reine au régime! Au printemps, les grandes colonies se divisent en deux pour propager l'espèce. Ce processus est appelé essaimage. Environ la moitié de la colonie, ainsi que la reine, quitte la ruche et se met à lancer une nouvelle colonie. Les autres abeilles font une nouvelle reine et continuent dans la ruche précédente. L'essaimage est une entreprise risquée et prend des semaines de planification. Un des défis est que la reine, qui ne quitte presque jamais la ruche, doit voler une grande distance pour faire la nouvelle maison (habituellement plus de 250 mètres du site original de nidification). Les reines ont du mal à voler en raison de leur taille et leur poids. Afin de remédier à cela, les ouvrières vont restreindre la nourriture de leur reine avant l'essaimage. La reine doit perdre 1/3 de son poids corporel normal afin de voler!


Traduction Séverine JUILLARD. Article écrit à l'origine par Hilary Kearney, fondatrice de l'entreprise d’apiculture urbaine Girl Next Door Honey à San Diego, Californie et créatrice du blog éducatif Beekeeping Like a Girl où cet article a été publié pour la première fois. Pour lire l'article original, cliquez ici.

Pour parrainer une ruche, rendez-vous sur : www.unerucheenprovence.fr.

Les ruches sont installées en Provence, au pied du Luberon. Le parrainage de ruches vous permet d'obtenir du miel en contrepartie de votre participation ainsi que de suivre l'évolution de votre ruche au cours de la saison. Plus de photos et de vidéos sur le compte Instagram de ce projet : @unerucheenprovence

#abeilles #reine #apiculture #bee #bees #beekeeping #queenbee #apiculteur #ruches #hives #beekeeper #miel #honey #beehive #parraineruneruche #parrainagederuche #UnerucheenProvence #mieldeprovence #minipotsdemiel

321 vues
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence

© 2023 by Ponto Pet. Proudly created with Wix.com

Photos : https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/

Designed by macrovector_official / Freepik

Crédit Photo : Mathieu Gourgues

  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence