Avez-vous déjà assister à la naissance d'une reine des abeilles ?

Une abeille domestique seule ne survit pas. Elle n’est d’ailleurs pas considérée comme animal en tant que tel. On a l’habitude d’entendre en apiculture que l’animal ce n’est pas l’abeille mais la colonie entière ; les ouvrières, les mâles et la reine. C’est cet ensemble harmonieux qui forme une société bien rodée, capable de se défendre, de vivre et de se reproduire.


Parmi les trois castes de cet ensemble, penchons-nous plus précisément sur la reine et étudions son rôle et son influence.



La reine : unique individu femelle sexuée


A part la reine, aucun des deux autres individus (ouvrières ou mâles) ne peut assurer la ponte et le développement de la colonie. Elle est capable de pondre entre 1500 et 2000 œufs par jour et vit 2-3 ans en moyenne.


Elle a donc pour rôle d’assurer les naissances successives des ouvrières et des mâles ainsi que de maintenir le nombre d’individus de la colonie.


Au commencement, la reine des abeilles est comme tous les autres œufs de la colonie : un simple petit grain de riz au fond d’une cellule !


source : Rajendra Biswal - Unsplash



Nourrie à la gelée royale les trois premiers jours de sa vie, ce n’est qu’au 4ème jour, lorsque l’œuf devient larve, que les choses se différencient avec ses autres voisin(e)s d’alvéoles. En effet, les futures larves de reine continuent d’être nourries à la gelée royale jusqu’à la fermeture de la cellule royale (autour du 8ème jour).


La gelée royale est une substance gélatineuse et blanchâtre composée essentiellement d’eau (50-65%) mais également de protéines et de vitamines. Cette gelée royale est produite par les abeilles ouvrières qui vont continuer de nourrir la reine tout au long de sa vie. Lorsque que la reine est au stade d’œuf puis de larve, la gelée royale va permettre de modifier son ADN pour en faire une abeille reine avec des capacités physiques, anatomiques et physiologiques plus développées que les abeilles ouvrières.


Entre le 10ème jour et le 14ème jour, la larve se transforme en nymphe dans sa cellule operculée. La reine des abeilles naît autour du 16ème jour. Elle aura donc passé une quinzaine de jours dans une cellule adaptée à sa taille, que l’on appelle « cellule royale » et qui est bien différente des alvéoles d’ouvrières ou de faux-bourdons.


Voici la vidéo incroyable de la naissance d'une reine en direct :


source : Facebook : @le rucher de Bastien



Afin de multiplier leurs chances de survie, les ouvrières de la colonie ont élevé plusieurs larves au rang de reine.


Cependant, une colonie ne peut être guidée par une seule reine et aucune concurrence n’est tolérée. Ainsi, lorsque la première reine naît et sort de son cocon de cire, elle va exécuter les reines aux alentours en tuant déjà celles qui se trouvent encore dans leur cellule royale. Dans le cas où deux reines se rencontrent, un combat à mort s’engage.


La reine est donc le seul et unique individu à donner la vie dans la colonie !


Il arrive parfois que les abeilles se mettent à pondre des œufs lorsque leur reine n’est plus présente, on appelle cela une « ruche bourdonneuse ». Car en effet, les ouvrières pondent des œufs non fécondés qui donneront naissance à des bourdons uniquement. N’est pas reine qui veut…



Une vie dévouée à sa colonie


Une fois que la reine est née et débarrassée de ses possibles concurrentes, vient le moment crucial du vol nuptial. Encouragée par ses ouvrières, elle sort pour la première fois de la ruche et s’envole haut dans le ciel.


Le vol nuptial est le moment où la reine va se faire féconder par plusieurs dizaines de mâles afin de confectionner sa spermathèque et donc de faire son stock pour les 2-3 années à venir (tout de même entre 4 et 5 millions de spermatozoïdes) !


Cela se passe parfois à plus de 20 mètres de hauteur et les faux-bourdons n’y survivent pas. Pas peur ou vertige mais simplement par le fait qu’au moment de la fécondation, l’organe mâle s’arrache du faux-bourdon, qui en meurt.


Lorsque la spermathèque de la reine est pleine, celle-ci rentre à sa ruche pour pondre…

… jusqu’à la fin de sa vie !



Les reines peuvent mourir de différentes manières. De vieillesse et dans ce cas-là, les ouvrières sentant leur reine moins efficace vont lancer l’élevage d’une nouvelle reine. La reine mère sera alors tuée par la jeune reine. D’accident, que ce soit lors d’un vol nuptial, une mauvaise rencontre avec un oiseau ou un accident lors d’une manipulation de l’apiculteur.



Le maestro de la colonie


La reine est celle qui donne le tempo à la colonie. Elle y transmet parfois son caractère, plus ou moins agressif.


On a tendance à dire que lorsqu’une colonie est un peu agressive, il convient de changer la reine en premier lieu car elle peut être à l’origine du caractère global.


C’est bien évidement sur elle que repose la bonne santé de la colonie et sa pérennité. Elle est le premier maillon d’une chaîne très longue et doit donc être un élément très important à surveiller en tant qu’apiculteur(rice).


Il fût un temps, où les reines pouvaient vivre et pondre de manière efficace jusqu’à 5 ans. Aujourd’hui leur espérance de vie a diminué et si une reine vit pendant 3 ans, c’est déjà très bien, même si des exceptions existent encore, soyons optimistes !



Ainsi, par son rôle et sa place dans la ruche, la reine est un pilier de la vie de sa colonie. Elle en permet la pérennité mais également la reproduction lorsque l’essaimage s’organise dans la colonie. Par sa beauté, sa taille et son charisme naturel, elle est la preuve que la gelée royale (sa nourriture depuis son état de larve) possède des bienfaits exceptionnels.


Elle est fascinante pour chaque apiculteur ou néophyte même si parfois on s'arrache les cheveux pour la retrouver au milieu de toutes les abeilles ^^ !





Portez-vous bien, à bientôt.  Séverine.

Merci pour votre attention et votre soutien à l'apiculture consciente. N'oubliez pas d'en parler autour de vous et de recommander les produits "Une ruche en Provence" et notamment le parrainage de ruches si les valeurs portées par ce projet résonnent en vous.  www.unerucheenprovence.com/shop

Photo by Boba Jaglicic on Unsplash

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence

© 2023 by Ponto Pet. Proudly created with Wix.com

Photos : https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/

Designed by macrovector_official / Freepik

Crédit Photo : Mathieu Gourgues

  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence