Le pollen : un atout pour votre santé.

Lorsqu’on entend le mot pollen, les premières pensées qui nous viennent à l’esprit sont : allergies, rhume, nez qui coule, éternuements, rhinite voire asthme.


Et si le pollen était en fait un allié pour votre santé et votre bien-être ? Vous serez surpris de voir combien cet élément naturel possède des atouts pour améliorer votre système immunitaire !


Au cours de cet article, je vais partager avec vous les secrets du pollen : sa composition, les raisons de son potentiel allergique, sa récolte et ses propriétés naturelles.


Malheureusement, la plupart des gens ignorent toutes ces informations et les nombreuses façons dont le pollen peut être utilisé sont souvent négligées. Grâce à cet article vous allez pouvoir comprendre et utiliser le pollen comme un remède naturel pour soigner vos maux du quotidien et améliorer votre immunité.





Les abeilles butineuses rapportent en même temps du pollen et du nectar dans la ruche. Mais à quoi sert le pollen ?





C’est la grande question : quel est le rôle du pollen ? Lorsque l’on observe une fleur de près, on remarque assez rapidement les étamines terminées par des sacs, appelés anthères. Les anthères ont pour rôle de féconder les ovules des fleurs et renferment une poussière colorée, le pollen. Cette poussière est le garant de ce qu’on appelle la pollinisation.


Ce phénomène, chez les plantes à fleurs, correspond au transport du pollen des organes de reproduction mâles (étamines) vers le (ou les) organes de reproduction femelles (pistils) qui va permettre la reproduction de la plante. La pollinisation peut être effectuée soit à l’intérieur des fleurs (autopollinisation) soit par un animal, soit par le vent ou encore d’autres moyens. La pollinisation suivie d’une fécondation est indispensable à la formation des graines et des fruits[1].


L’abeille est un des plus grands insectes pollinisateurs. Elle se déplace de fleurs en fleurs pour y récolter le nectar et emporte avec elle cette poussière colorée. Elle le stocke ensuite sur ses pattes pour le ramener à la ruche.


Le pollen : un garant de la pollinisation...


On a souvent tendance à penser que pour les abeilles, le nectar est l’unique recette au menu de la reine et des larves. Pourtant, ce n’est pas tout à fait vrai.


En effet, le pollen joue un rôle très important dans le régime alimentaire de la population privilégiée de la ruche. Les jeunes mâles et les larves sont nourris exclusivement de pollen et de nectar pour accélérer leur maturité.


Les butineuses récoltent le pollen à l'aide de leurs poils de leurs corps. Les pollens sont ramenés à la ruche en forme de boules. La butineuse va de fleur en fleur jusqu’à ce qu’elle obtienne une récolte satisfaisante à livrer : une boule de pollen assez volumineuse. Pour mieux conserver le pollen, les ouvrières les enveloppent dans du miel. Ce qui donne ce que l’on appelle "le pain des abeilles".




Ce n’est plus un secret : l’abeille est l'alliée de l’homme… Quand elle ne pique pas, l’abeille fabrique du miel et assure la reproduction des plantes grâce à une sorte de système de pollinisation par transfert. Sans le pollen et sans les abeilles, de nombreuses espèces de plantes auraient déjà disparues de la surface de la terre.






Quelle différence entre le pollen dispersé par le vent et celui des abeilles ?


Dans cette question se trouve toute la subtilité du pollen et la réponse à la question de ses supers pouvoirs !


Les pollens végétaux sont des allergènes aéroportés, car leur inhalation provoque une activation immunitaire, entraînant une rhinite, une conjonctivite, une sinusite et un syndrome d'allergie.


Une étude scientifique a permis d’identifier les espèces de graminées déclenchant des allergies durant les périodes les plus à risque et à mesurer la contribution de chaque espèce aux concentrations de pollens de graminées dans l'air. Dans cette étude, un total de 28 espèces potentiellement responsables d'allergies ont été analysées. Grâce à un indice conçu et basé sur les paramètres tels que la période florale, la taille des grains de pollen, l’abondance des espèces dans la région et la production de pollen, les scientifiques ont pu mettre le doigt sur les espèces contribuant le plus aux concentrations de pollen dans l'air. Les résultats ont montré qu'un petit nombre d'espèces étaient responsables de la plupart des pollens de graminées présents dans l'air[2].


Le pollen des abeilles, lui, est une combinaison de pollen (principalement issu des fleurs), de miel ou de nectar, d’enzymes et de sécrétions d’abeilles. Et c’est là que la magie s’opère !


Il a été démontré qu’à partir du moment où les abeilles ajoutent leurs sécrétions à ce pollen, il acquiert certaines caractéristiques particulières qui font qu’il diffère du pollen recueilli à la main ou celui dispersé par le vent. Le pollen d’abeille est une matière première précieuse en raison de ses caractéristiques nutritionnelles telles que :


- les protéines, qui sont la composition principale du pollen d’abeille. Elles font partie des composés bio-actifs qui offrent plusieurs avantages pour la santé humaine. Antibactériens, antioxydants, immunostimulants, anti-thrombotiques et avec des activités anti-inflammatoires[3].


- les lipides tels que les acides gras, les stérols et les triglycérides. Ce sont vos ressources nutritives de réserves et d’énergie.


- les vitamines B, C, D, E et les caroténoïdes tels que peut être la pro-vitamine A[4].


En fait on appelle souvent le pollen d’abeille "la nourriture parfaitement complète". Et savez-vous pourquoi ?


Le pollen d’abeille est un produit naturel qui, comme le montre une étude de 2016, est connu comme une source précieuse de substances nutritives et d’énergie.


Vous l’avez bien vu, il possède tellement de propriétés qu’on pourrait l’appeler "l’anti-tout". Des rapports prometteurs mettent l’accent sur son potentiel qui renforcerait le système immunitaire[5] !





Le pollen d’abeille : un super aliment !


Le professeur Rémy Chauvin, reconnu pour ses travaux, est sans aucun doute l’inventeur du pollen en tant qu’aliment diététique. C’est lui qui a fait connaître les propriétés décrites dans son Traité de biologie de l’abeille. Ces travaux menés dans les années 1950 ont montré les multiples propriétés de cette substance.


Vous êtes dépressif, fatigué ou surmené : prenez du pollen. C’est un équilibrant, dynamisant et revitalisant, il redonne en quelques jours seulement la vigueur et la joie. Les gens qui ont l’habitude de consommer du pollen sont plus joyeux et plus optimistes.


Le pollen détoxifie l’organisme et sa consommation régulière permet d’éviter le vieillissement prématuré.


Il représente également une aide précieuse pour les personnes âgées, stimulant les fonctions vitales du corps et ralentissant le processus de vieillissement, ainsi que pour les écoliers, les étudiants, les intellectuels et les hommes d’affaires, car il élimine les effets du surmenage et les tensions et il facilite la concentration.


Enfin, il est utilisé avec succès par les sportifs pour accroître leur résistance, leur force, leur vitesse et leur énergie, puisqu’il agit au niveau de chaque cellule en la nourrissant, la traitant et la revitalisant. Grâce aux vitamines, aux acides aminés et aux autres substances actives, il aide à l’hydratation, la régénération et la tonification du teint, rajeunissant la peau, lui conférant éclat et élasticité.



Ainsi, comme le montre une étudie scientifique qui s’est penchée sur les caractéristiques du mélange pollen/miel, le pollen d’abeille pourrait représenter un complément alimentaire complet pour l’alimentation humaine[6].





Comment prendre le pollen ?


Normalement, le pollen doit être pris le matin mais dans certains cas, il peut être pris en plusieurs portions. Il est recommandé de commencer par quelques grains par jour pour ceux qui n’en ont jamais consommé, pour ensuite augmenter progressivement la dose jusqu’à la dose optimale (4-6 cuillères à café ou plus selon l’affection) qui peut rester constante pendant un moment. Une fois que les possibles carences du corps ont été comblées et que les fonctions de l’organisme sont équilibrées, on peut passer à la dose normale d’entretien d’une personne saine (1-2 cuillères à soupe de pollen par jour). La quantité utile pour une personne saine est estimée à 15-20 g par jour (environ 3 cuillères à café). Chez les jeunes enfants, 2 cuillères à café suffisent, et pour ceux de moins d’un an, 1/2-1 cuillère à café par jour.


On peut prendre le pollen de manière régulière, même tout au long de la vie, puisqu’il n’a pas d’effet nocif. Lors de la prise, il faut bien mâcher le pollen ou alors le dissoudre (15-20 minutes).


Pris seul ou mélangé à du miel, tous ses nutriments ne peuvent être absorbés par le tube digestif (particulièrement dans le cas du pollen sec) et une partie du pollen est éliminée. En le dissolvant 20-30 minutes avant de le consommer, il sera absorbé à 100 %. On peut le dissoudre dans différents types de fluides : eau additionnée de jus de citron frais, yaourt (kéfir, yaourt de chèvre), bortsch, jus de fruits et/ou de légumes frais. Pour un goût plus agréable, on peut y ajouter du miel[7].





Une ruche en Provence.

Que vous soyez locaux ou en vacances dans notre région, rendez-vous sur : www.unerucheenprovence.fr.

Les ruches sont installées en Provence, au pied du Luberon. Le parrainage de ruches vous permet d'obtenir du miel en contrepartie de votre participation ainsi que de suivre l'évolution de votre ruche au cours de la saison.

Plus de photos et de vidéos sur le compte Instagram de ce projet : @unerucheenprovence

Votre avis m'intéresse : retrouvez-moi sur la page Facebook "Une ruche en Provence" !







Sources :

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Pollinisation

[2] Jorge Romero-Morte, Jesús Rojo, Rosario Rivero, Federico Fernández-González, Rosa Pérez-Badia, Standardised index for measuring atmospheric grass-pollen emission, In Science of The Total Environment, Volume 612, 2018, Pages 180-191, ISSN 0048-9697, https://doi.org/10.1016/j.scitotenv.2017.08.139.

(http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0048969717321393)

Keywords: Floral phenology; Pollen allergy; Poaceae; Pollen production; Airbone pollen

[3] Claudia Salazar-GonzálezInstitute of Food Science and Technology, National University of Colombia in Bogotá, Bogotá, Colombia &Consuelo Díaz-Moreno, The nutritional and bioactive aptitude of bee pollen for a solid-state fermentation process - Aptitud nutricional y bioactiva del polen de abeja para un proceso de fermentación en estado sólido, Pages 161-175 | Received 06 Aug 2014, Accepted 17 Jun 2016, Published online: 16 Sep 2016, (http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/00218839.2016.1205824?scroll=top&needAccess=true)

Keywords: bioprocess, bee bread, lactic acid bacteria, antioxidant, functional food

[4] Ana M. Ares, Silvia Valverde, José L. Bernal, María J. Nozal, José Bernal, Extraction and determination of bioactive compounds from bee pollen, In Journal of Pharmaceutical and Biomedical Analysis, Volume 147, 2018, Pages 110-124, ISSN 0731-7085, https://doi.org/10.1016/j.jpba.2017.08.009.

(http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0731708517314528)

Keywords: Bee pollen; Bioactive compounds; Determination methods; Food supplements; Extraction techniques

[5] Denisow, B. and Denisow-Pietrzyk, M. (2016), Biological and therapeutic properties of bee pollen: a review. J. Sci. Food Agric., 96: 4303–4309. doi:10.1002/jsfa.7729

[6] Simona Sagona, Rachele Bozzicolonna, Roberta Nuvoloni, Giovanni Cilia, Beatrice Torracca, Antonio Felicioli, Water activity of fresh bee pollen and mixtures of bee pollen-honey of different botanical origin, In LWT - Food Science and Technology, Volume 84, 2017, Pages 595-600, ISSN 0023-6438, https://doi.org/10.1016/j.lwt.2017.06.015.

(http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S002364381730419X)

Keywords: Water activity; Bee pollen; Honey; Pollen loads; Bee pollen-honey mixture

[7] http://www.cari.be/medias/abcie_articles/165_apith.pdf


Photos : https://www.flickr.com/photos/sophieffc/2523313485/sizes/l ; Peaches&Cream ; Nikon Coolpix L2.



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence

© 2023 by Ponto Pet. Proudly created with Wix.com

Photos : https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/

Designed by macrovector_official / Freepik

Crédit Photo : Mathieu Gourgues

  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence