Comment écraser moins d'abeilles ?

Il est important de faire un effort conscient pour ne pas écraser les abeilles. Si vous êtes un apiculteur avec des centaines de ruches, vous ne pouvez probablement pas vous permettre de prendre le temps d'y faire attention, mais pour les amateurs, il n'y a vraiment aucune raison d'écraser de nombreuses abeilles. Lisez la suite pour avoir des conseils utiles sur la façon d'être plus doux lors des inspections de la ruche.



Bougez lentement


Beaucoup de nouveaux apiculteurs pensent qu'ils doivent inspecter la ruche le plus rapidement possible. Ils s'inquiètent d'avoir la ruche ouverte trop longtemps. Bien que ce soit une préoccupation valable, il est préférable de prendre votre temps et de bouger lentement, un peu comme si vous faisiez du tai-chi : des mouvements lents et contrôlés. Lorsque vous vous déplacez rapidement, vous êtes plus susceptible de laisser tomber, de frapper ou d'accrocher un cadre et d'écraser les abeilles dans le mouvement. Chaque fois qu'une abeille est écrasée, elle libère une phéromone d'alarme qui agite la ruche. Les mouvements rapides sont aussi plus menaçants pour les abeilles et peuvent les amener à réagir de façon plus défensive.






Les gants... oui mais choisissez-les bien !


Pour vous aider à garder le contrôle de vos mouvements, les gants sont un élément extrêmement important. Beaucoup d'apiculteurs portent des gants qui sont trop grands pour eux, et c'est particulièrement vrai pour les femmes. Lorsque vous manipulez les cadres, les gants se coincent et peuvent provoquer des secousses et des chutes qui ne se seraient pas produites si vous aviez plus de contrôle. Si vos gants sont spacieux, les abeilles ne peuvent pas les piquer aussi facilement, mais vous perdrez de la dextérité. Je préfère porter des gants en peau de chèvre plus serrés ou vous pouvez aussi essayer des gants en nitrile. Je ne me fais piquer que quand les abeilles sont particulièrement énervées ou quand je pose accidentellement mon doigt sur une abeille. Ce type de gants vous permet de conserver une grande dextérité. D'autres apiculteurs préfèrent ne porter aucun gant. Pour être honnête, je n'ose pas encore complètement franchir le pas mais j'espère un jour le faire. Si vous êtes confiant dans votre travail et en harmonie avec vos abeilles, alors n'hésitez pas, essayez cette option !






Retirer et remettre un cadre ...


C'est la manipulation au cours de laquelle les apiculteurs écrasent le plus d'abeilles ; quand ils essaient de replacer les cadres dans leur ruche. Replacer un cadre de ruche Langstroth sans écraser d'abeilles est un exploit difficile ! Pour les ruches Dadant, la tâche est un peu plus facile. Mais peu importe le type de ruches, lorsque vous replacez un cadre dans la ruche, faites-le lentement et, lorsque vous approchez de sa place initiale, faites doucement rebondir le cadre de haut en bas pour que les abeilles qui s'y trouvent puissent bouger. Cette technique fonctionne assez bien et permet de ne pas écraser d'abeilles.






La fumée


J'utilise aussi mon enfumoir comme outil pour ne pas écraser les abeilles. Si vous essayez de de retirer un cadre et qu'il y a des abeilles dessus, utilisez juste quelques bouffées de fumée pour éloigner les abeilles de la zone où vous travaillez. Lors de la pose des hausses, enfumez légèrement le dessus de la ruche (ou de la hausse précédente) avant d'y ajouter une nouvelle hausse.




Si vous avez apprécié cet article et que vous êtes intéressé par plus de conseils pratiques sur les inspections de ruche, cliquez ici pour en savoir plus !




Une ruche en Provence.

Que vous soyez locaux ou en vacances dans notre région, rendez-vous sur : www.unerucheenprovence.fr.

Les ruches sont installées en Provence, au pied du Luberon. Le parrainage de ruches vous permet d'obtenir du miel en contrepartie de votre participation ainsi que de suivre l'évolution de votre ruche au cours de la saison.

Plus de photos et de vidéos sur le compte Instagram de ce projet : @unerucheenprovence

Votre avis m'intéresse : retrouvez-moi sur la page Facebook "Une ruche en Provence" !






Traduction Séverine JUILLARD. Article écrit à l'origine par Hilary Kearney, fondatrice de l'entreprise d’apiculture urbaine Girl Next Door Honey à San Diego, Californie et créatrice du blog éducatif Beekeeping Like a Girl où cet article a été publié pour la première fois. Pour lire l'article original, cliquez ici.


Photos :

https://www.flickr.com/photos/blumenbiene/4583834266/, Maja Dumat - Creative Commons Licence BY 2.0 ;

https://www.flickr.com/photos/blumenbiene/4538080044/, Maja Dumat - Creative Commons Licence BY 2.0 ;

https://www.flickr.com/photos/blumenbiene/4349017165/, Maja Dumat - Creative Commons Licence BY 2.0 ;

https://www.flickr.com/photos/pragmaticfix/15175156064/, Monika Fischer, Creative Commons Licence BY 2.0.






Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence

© 2023 by Ponto Pet. Proudly created with Wix.com

Photos : https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/

Designed by macrovector_official / Freepik

Crédit Photo : Mathieu Gourgues

  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence