5 conseils pour éviter que vos abeilles soient agressives !

Lors de leurs toutes premières visites, les apiculteurs amateurs ont généralement du mal à garder leurs abeilles calmes au cours des inspections. Nous nous sommes tous souvent demander pourquoi nos colonies, si défensives pendant une visite il y a deux semaines, sont maintenant devenues de doux petits anges.


Il y a plusieurs facteurs qui expliquent les variations dans le tempérament des abeilles. Lisez la suite pour avoir un aperçu de ce qui peut agiter votre ruche et comment l'éviter.




1. Restez calme

Cela s'apprend au fur et à mesure des visites que l'on fait et des années passées sur les ruchers.


Il ne faut pas oublier que les abeilles sont des animaux et, comme les autres animaux, elles répondent à votre énergie. Si vous êtes nerveux autour des chevaux ou des chiens, ils réagissent en conséquence.


Les abeilles agissent de la même manière. Maîtrisez-vous et essayez de vous détendre lorsque vous travaillez sur vos ruches.







2. Ne pas écraser les abeilles

Les abeilles libèrent une phéromone d'alarme lorsqu'elles sont écrasées, ce qui a pour objectif de prévenir d'autres abeilles. Cela les met sur la défensive. Plus vous écrasez d'abeilles, plus cette phéromone flotte autour de votre ruche...


Vous pourrez lire quelques conseils sur la façon d'écraser moins d'abeilles dans le prochain article (12 janvier 2018).


Si vous écrasez accidentellement des abeilles et que vous voulez réduire leur réaction, utilisez un peu de fumée pour empêcher la propagation de la phéromone d'alarme.










3. Ne leur soufflez pas dessus


Les abeilles ont appris à réagir de manière défensive au dioxyde de carbone car beaucoup de leurs prédateurs l'expirent, après tout ! Donc, évitez les soupirs lourds et les longues expirations lorsque vous travaillez au dessus de votre ruche. Entraînez-vous à respirer légèrement avec votre nez.








4. Ne provoquez pas de vibrations


La plus grosse erreur à éviter est de frapper fort à l'extérieur de sa ruche avant de l'ouvrir pour "prévenir" les abeilles de votre arrivée. Elles n'aiment pas du tout les fortes vibrations. Donc, évitez de marcher brusquement autour de vos ruches pendant que vous inspectez vos abeilles et méfiez-vous aussi si vous vous lancez dans la tonte de la pelouse près d'elles.












5. Ne les ouvrez pas dans de mauvaises conditions


Il y a certaines conditions indépendantes de l'apiculteur qui vont agiter les abeilles. Elles n'aiment pas être ouvertes par temps frais ou venteux, il est donc préférable d'éviter de les inspecter lorsque le temps est mauvais.


J'ai pu remarqué aussi qu'elles ont également tendance à être grincheuses et plus défensives lorsque vous les ouvrez trop près du lever du soleil ou trop près de l'arrivée de la nuit. Toutes les abeilles butineuses seront à la ruche pendant ce temps et elles ne seront pas heureuses de vous voir.




Les abeilles deviennent également irritables pendant les périodes de pénurie lorsque les réserves de miel sont basses. Elles peuvent également être sensibles pendant les périodes de transhumances. Il faut donc être le plus doux possible avec elles au cours de ces périodes. Ce sont des moments de stress pour les abeilles. Cependant, si vos abeilles sont toujours défensives, vous devrez peut-être songer à changer la reine de votre colonie.



Et vous, quelles sont vos expériences lors de vos visites et quels conseils pourriez-vous donner pour que les abeilles restent calmes ?



Une ruche en Provence.

Que vous soyez locaux ou en vacances dans notre région, rendez-vous sur : www.unerucheenprovence.fr.

Les ruches sont installées en Provence, au pied du Luberon. Le parrainage de ruches vous permet d'obtenir du miel en contrepartie de votre participation ainsi que de suivre l'évolution de votre ruche au cours de la saison.

Plus de photos et de vidéos sur le compte Instagram de ce projet : @unerucheenprovence

Votre avis m'intéresse : retrouvez-moi sur la page Facebook "Une ruche en Provence" !



Traduction Séverine JUILLARD. Article écrit à l'origine par Hilary Kearney, fondatrice de l'entreprise d’apiculture urbaine Girl Next Door Honey à San Diego, Californie et créatrice du blog éducatif Beekeeping Like a Girl où cet article a été publié pour la première fois. Pour lire l'article original, cliquez ici.




Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence

© 2023 by Ponto Pet. Proudly created with Wix.com

Photos : https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/

Designed by macrovector_official / Freepik

Crédit Photo : Mathieu Gourgues

  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence