Les métiers et activités de la colonie d'abeilles

Comme nous le savons déjà, l’organisation au sein d’une ruche est l’une des merveilleuses choses à admirer chez les abeilles. La Reine ne travaille pas. Elle assure la perpétuité de la descendance… Le bourdon, c’est le géniteur. Quant aux ouvrières, elles sont toujours débordées tout au long de leur vie. Selon leur "âge", les ouvrières se voient assigner différentes tâches, qui visent toutes à la survie de la colonie.






La distribution des tâches selon l’âge


L’appellation "abeille", ici, concerne la classe ouvrière. Ce sont les membres de la colonie qui travaillent le plus dans la ruche. Nettoyage, approvisionnement en nourriture, entretien, protection… Nombreuses sont les besognes repartis entre les ouvrières.




Les jeunes abeilles de 1 à 3 jours s’occupent du nettoyage de la ruche. La visite d'une cellule peut durer une quarantaine de minutes. Cette tâche peut se poursuivre à tous les âges, suivant la situation. Elles prennent également en charge le repas quotidien des larves. Cette activité fait suite au nettoyage des cellules et consiste à fournir aux larves, avant l'operculation, la sécrétion de leurs glandes hypopharyngiennes complétée par du pollen et un peu de miel. Elles reconnaissent les nouveau-nés grâce aux phéromones à l'âge de 3 à 15 jours.




Les ouvrières plus robustes, de 11 à 20 jours sont également des nettoyeuses d’alvéoles. Toutefois celles-ci se concentrent aussi sur le travail sur le nectar et le ramassage des pollens rapportées par les autres. Ce sont les magasinières. La construction des alvéoles est également attribuée à quelques individus de cette même génération.



La défense de la ruche est assurée par les abeilles âgées de 18 à 24 jours. Ferventes gardiennes, elles protègent la ruche contre l’éventuelle invasion de bourdons, de guêpes ou des abeilles qui viennent d’une autre ruche.



Le butinage est la tâche ardue qui incombe aux abeilles plus âgées, à partir de leur 18ème jour et jusqu’à la fin de leur vie. Ces butineuses vont chercher du nectar et du pollen, jusqu’à ce qu’elles trouvent une bonne source, et pour ne rentrer qu’une fois leurs corbeilles bien remplies.







Séverine JUILLARD.

Pour parrainer une ruche, rendez-vous sur : www.unerucheenprovence.fr.

Les ruches sont installées en Provence, au pied du Luberon. Le parrainage de ruches vous permet d'obtenir du miel en contrepartie de votre participation ainsi que de suivre l'évolution de votre ruche au cours de la saison.

Plus de photos et de vidéos sur le compte Instagram de ce projet : @unerucheenprovence





Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence

© 2023 by Ponto Pet. Proudly created with Wix.com

Photos : https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/

Designed by macrovector_official / Freepik

Crédit Photo : Mathieu Gourgues

  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence