La luzerne : pour une agriculture durable et bien plus !

La luzerne, fait partie des légumineuses. Elle est cultivée partout dans le monde, de par sa qualité fourragère, mais aussi pour son intérêt apicole.






A la découverte d’une plante qui présente d’énorme intérêt en apiculture :


La luzerne serait originaire de l’Asie centrale, mais on dit également que ce sont les arabes qui ont été les premiers à découvrir et à bénéficier de ses bienfaits, notamment, pour nourrir leurs chevaux. Ils l’ont baptisé « al-fac-facah », le père de tous les aliments. Le nom en anglais de la luzerne est « alfalfa ». De nos jours, la luzerne est aussi désignée par d’autres noms comme grand trèfle, herbe aux bisons, sainfoin, Lucerne ou encore herbe à vaches. Cette plante est surtout connue pour sa richesse en protéines, vitamines et minéraux.


Elle entre dans la catégorie des plantes pérennes. Plantée pour une période de 3 ans en moyenne, la luzerne est très facile à cultiver. La hauteur de la plante varie entre 30 et 70 cm. Ses fleurs violettes sont présentées en grappes assez serrées. Ses feuilles vertes-grises disposent chacun de trois folioles, avec un sommet denté. La luzerne pousse aussi bien en monoculture qu’en association avec une graminée. Elle aime le sol sain, ni acide, ni basique. La plante peut fleurir 3 à 6 fois par an, après chaque coupe. Le moment idéal pour un semi est le mois d’avril en vue d’une première coupe en juillet.


La luzerne a un fort intérêt mellifère. En effet, la bande fleurie, presque existante tout au long de l’année, source abondante de nectar, permet aux apiculteurs de faire une récolte importante de miel. Son potentiel apicole (nectar, pollen) : 3/3, 1/3.



À savoir également que la luzerne est connue pour certains usages médicinaux. Les graines seraient très efficaces pour améliorer la circulation sanguine en diminuant les taux de cholestérol dans le sang. Quant aux feuilles, elles sont de véritables miracles pour soulager et abaisser les symptômes désagréables de la ménopause. Les américains et anglo-saxons utilisent aussi les jeunes pousses ou les graines germées comme ingrédients principal des recettes de salade ou sandwichs.




Une ruche en Provence.

Pour parrainer une ruche, rendez-vous sur : www.unerucheenprovence.fr.

Les ruches sont installées en Provence, au pied du Luberon. Le parrainage de ruches vous permet d'obtenir du miel en contrepartie de votre participation ainsi que de suivre l'évolution de votre ruche au cours de la saison.

Plus de photos et de vidéos sur le compte Instagram de ce projet : @unerucheenprovence



Sources : www.culture-luzerne.org/ ; www.luzernes.org/?q=developpement-durable/biodiversit%C3%A9-et-luzerne ; www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=luzerne_ps ; www.topsante.com/medecines-douces/phytotherapie/luzerne-ou-alfalfa-sprout-607203

Photos : https://www.flickr.com/photos/anjoudiscus/1166917760/ ; anjoudiscus - Luzerne - Medicago sativa.



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence

© 2023 by Ponto Pet. Proudly created with Wix.com

Photos : https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/

Designed by macrovector_official / Freepik

Crédit Photo : Mathieu Gourgues

  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence