• Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence

© 2023 by Ponto Pet. Proudly created with Wix.com

Photos : https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/

Crédit Photo : Mathieu Gourgues

Guide complet des abeilles et produits de la ruche

  • Les abeilles

 
Une organisation fantastique existe au sein de la ruche !

Chaque tâche à l'intérieur de la ruche est effectuée par une abeille en fonction de son âge. Le calendrier pouvant être modifié en fonction des besoins du moment, les abeilles sont polyvalentes !

  • Juste après sa sortie (rappelez-vous en J+21), la première fonction de l'abeille réside à astiquer les alvéoles du couvain pour éliminer les saletés. Elles sont nettoyeuses.

  • Lorsqu'elles ont quinze jours, elles évoluent et doivent alors s'occuper des larves en leur fabriquant leur nourriture (grâce à leurs glandes salivaires frontales). Elles sont nourrices

  • Autour du 12ème jour, leurs glandes cirières apparaissent et elles se mettent donc au BTP ! Architectes et maçonnes, elles s'emploient à la construction des rayons de cire et à leur réparation.

  • Au même âge certaines vont être réafectées au nettoyage mais là il s'agit de faire place nette des gros débris et des cadavres en tout genre (abeilles, autres insectes etc...). 

  • D'autres sont chargées de recueillir le miel et le pollen rapporté par les butineuses et de les placer dans les alvéoles. Ces abeilles-là sont manutentionnaires

  • D'autres encore ont la lourde tâche de climatiseurs ! Elles doivent maintenir une température idéale (environ 35°C l'été) à l'intérieur de la ruche en battant des ailes. Ce sont les ventileuses.

  • Puis, vers l'âge de trois semaines (que le temps passe vite !), l'abeille peut quitter la ruche pour devenir butineuse. Elle pourra alors effectuer 10 à 15 voyages par jour (150 si les conditions de récolte sont faciles et les fleurs à proximité). Elle sera butineuse environ une à trois semaines et finira par mourir d'épuisement

 

Au final, l'abeille ne vit que 4 à 6 semaines, si aucun accident n'est venu interrompre sa petite existence. Le seul moyen pour les abeilles de connaître une espérance de vie plus longue est de naître à l'automne car la ruche entre, à ce moment-là, en mode hiver et va rester inactive durant quatre à six mois selon les régions.

 

Elles passeront l'hiver alors blotties les unes contre les autres, en formant une grappe pour limiter le passage de l'air. En contractant leurs muscles thoraciques, elles sont capables de produire de la chaleur et d'assurer une température minimale de 20-25°C au centre de la ruche.

 

Les abeilles situées à la périphérie de la grappe n'ont pas le même confort, car la température peut descendre à 8°C. Mais elles sont tellement bien organisées que les abeilles de périphérie rentrent à tour de rôle dans la grappe pour se réchauffer. 

Cela montre une belle solidarité et un grand esprit d'équipe ! ... Mais qui n'est pas applicable envers les faux-bourdons... En effet, ces derniers sont chassés de la ruche ou directement supprimés dès l'automne en vue de limiter le gaspillage des réserves... 

Pour en savoir plus sur la façon qu'on les abeilles de passer l'hiver, vous pouvez lire l'article suivant : "Les abeilles hibernent-elles ?!"

Lorsqu'arrive les beaux jours du printemps, la reine se remet à pondre et la population augmente. Si celle-ci devient trop importante, la récolte de miel trop abondante et si le couvain prend trop de place, la reine se sent à l'étroit et décide de partir (on dit qu'elle essaime).

 

Elle est alors accompagnée par la moitié de la colonie, des milliers d'ouvrières qui sont gorgées de miel en prévisions des obstacles liés au voyage. Même si cela est impressionnant, un essaim n'est jamais dangereux tant qu'aucune construction n'a commencé. Les abeilles n'ont pas de territoire à défendre et sont obsédées par la survie de l'essaim. 

L'essaimage ne se fait pas sans grand préparatifs, vous commencez à comprendre que les abeilles laissent peu de place à l'improvisation ! Pour préparer la reine sortante, elles la privent de nourriture : au régime, celle-ci perd assez de poids pour être capable de voler. De plus, les ouvrières ont construit des alvéoles plus grandes que les autres, appelées cellules royales... 

... dans lesquelles la reine a pondu des oeufs et qui donneront des reines dans un futur proche. La survie de la ruche est alors assurée. Tout peut recommencer...

 

Vous comprenez maintenant pourquoi ce monde qui vit en harmonie totale avec son environnement est complètement fascinant. Les abeilles sont utiles par la pollinisation, transforment les ingrédients de la nature pour donner des produits aux bienfaits exceptionnels : miel, pollen, gelée royale, cire et propolis dont nous allons parler dans la suite de ce guide. 

En aucun cas elle ne perturbe l'équilibre qui l'entoure. L'abeille ne prend pas plus que ce que la nature lui donne.. à bon entendeur. 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si cet article vous a plu, vous pouvez m'aider et m'encourager en le partageant :) ! 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence
  • Une ruche en Provence